L’éducation à la cybersécurité dès la première année d’école ?

Les problématiques reliés à la cybersécurité touchent tout le monde. En effet, peu importe notre âge ou l’endroit où nous vivons, en 2020, nous utilisons les technologies quotidiennement. Au travail, à la maison, à l’école ou pour communiquer avec autrui, nous avons toujours soit un téléphone cellulaire, un ordinateur portable ou une tablette près de nous. L’accroissement de l’utilisation des technologies de communication semble aller de pair avec la diminution de l’âge de la première utilisation. En effet, les jeunes sont initiés très tôt à l’utilisation des technologies. 

Cependant, même si les jeunes enfants et les adolescents naviguent sur les différentes plateformes de réseaux sociaux et utilisent différentes sortes d’outils technologiques sans l’aide d’un adulte, ils ne sont pas au courant de tous les risques du cyberespace. Le rôle des humains dans les crimes informatiques est très important. Les jeunes ayant accès à un si jeune âge aux technologies devraient être bien équipés et sensibilisés face aux nombreux risques présents sur l’internet. Le moyen principal et le plus efficace afin de mieux équiper les jeunes face à cette problématique passe par l’éducation, idéalement, en milieu scolaire.

Afin d’explorer le postulat que l’éducation à la cybersécurité devrait se faire à l’école, les chercheures Corradini et Nardelli (2020) ont réalisé une étude sur la perception des professeurs face à la prise de conscience numérique de leurs étudiants ainsi que sur les actions qu’ils jugent nécessaire pour le développement des jeunes.  

Pour ce faire, les chercheures ont analysés des résultats d’un questionnaire distribué à 2 229 enseignants italiens (n = 2 229). Trois domaines sont principalement touchés par le questionnaire : 1) l’évaluation de l’utilité des guides de sensibilisation au numérique 2) l’utilisation responsable des technologies numériques 3) l’accompagnement des enseignants avec une formation spécifique à la sensibilisation et à la sécurité numérique.

Les principaux résultats de l’étude montrent que :

  • 97,74% des professeurs souhaitent recevoir de la formation sur les risques et les bonnes actions à mettre en place sur l’internet afin de mieux éduquer leurs élèves.
  • Les professeurs souhaitent recevoir de la formation à propos de l’utilisation des réseaux sociaux, des fausses nouvelles, du harcèlement en ligne et du vol d’identité.
  • Selon les professeurs, le recours d’exemples dans les formation permettrait aux élèves de mieux comprendre les risques encourus.
  • De plus, 48% des répondants considèrent que la sensibilisation des jeunes face à la sécurité numérique doit passer par les parents et par l’école car cela permettrait d’avoir un réel impact sur le développement et la compréhension des enfants et des adolescents.
  • Les professeurs s’entendent sur certains sujets principaux à aborder afin que les jeunes utilisent les technologies de manière sécuritaire notamment, le harcèlement en ligne, la protection des données et la notion de confidentialité.
  • Le harcèlement en ligne représente la problématique la plus inquiétante pour les professeurs.

Cet article permet de mettre l’emphase sur la nécessité et la réceptivité des enseignants à discuter avec leurs élèves des risques présents sur l’internet afin d’augmenter leur sens critique face aux technologies. La sensibilisation numérique devrait prendre davantage de place dans le cursus scolaire des jeunes. Des programmes de formations spécifiques et adaptés selon l’âge devraient être de plus en plus enseignés.

To cite:  Corradini, I. et Nardelli, E. (2020). Developing Digital Awareness at School: A Fundamental Step for Cybersecurity Education. Advances in Intelligent Systems and Computing, 1219. Springer, Cham.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *