CAFC Financial Crime Trend Bulletin: Arnaque de l’enquêteur bancaire | Bank Investigator Scam

Arnaque de l’enquêteur bancaire

Le Centre antifraude du Canada produit des bulletins régulièrement pour aider les Canadiens à mieux se protéger contre la fraude.

Le Centre antifraude du Canada (CAFC) reçoit de plus en plus de signalements de victimes qui affirment avoir été induites en erreur par des fraudeurs qui se font passer pour des représentants d’institutions financières, de services de police ou d’autres organismes. Ces escrocs prétendent que des frais ont été imputés à leur compte de carte de crédit. Le CAFC a pris connaissance de nombreuses variantes de cette arnaque. Voici un résumé de quelques points qu’elles ont en commun.

Les fraudeurs communiquent avec les victimes par téléphone fixe tôt le matin et prétendent que des frais ont été imputés à leur compte de carte de crédit pendant la nuit. Ils affirment que les frais sont liés à un achat en ligne, à une transaction en magasin ou à un transfert outre‐mer. Ils précisent ensuite qu’ils ont besoin du numéro de leur carte de crédit pour annuler la transaction.

Dans certains cas, l’appel est acheminé vers un soi‐disant enquêteur. Le plus souvent, on demande à la victime de composer immédiatement le numéro inscrit au dos de sa carte de crédit pour vérifier la validité de l’appel initial. Lorsque la victime croit avoir raccroché, l’appelant, qui n’a pas réellement rompu la communication, redirige l’appel vers des imposteurs. La victime est alors amenée à transférer des fonds vers un compte bancaire externe pour protéger son argent jusqu’à ce que l’« enquête » soit terminée. Dans cette variante de l’arnaque, les fraudeurs communiquent avec les victimes par téléphone fixe.

Dans d’autres cas, les fraudeurs accèdent à l’ordinateur de la victime pour poursuivre la présumée « enquête ». Ils lui montrent ensuite une transaction frauduleuse dans son compte bancaire en ligne et lui demande de l’aider dans une enquête en cours contre les criminels qui ont volé son argent. Le soi‐ disant enquêteur bancaire ou policier signale à la victime qu’elle recevra un dépôt de fonds, qu’elle doit ensuite envoyer outre‐mer aux fins de l’« enquête ». Lorsque le dépôt apparaît dans son compte, elle envoie l’argent. Ce n’est qu’une fois les transferts effectués que la victime se rend compte que les fonds n’ont jamais été déposés dans son compte.

Indices – Comment vous protéger

  • Dans l’arnaque de l’enquêteur bancaire, les escrocs ont tendance à téléphoner tôt le matin, souvent lorsque la victime est encore endormie. Soyez vigilant lorsqu’il est question de finances.
  • Les institutions financières ne vous demanderont jamais de transférer des fonds dans un compte externe pour des raisons de sécurité.
  • Les criminels utilisent la technique de « falsification des données de l’appelant », qui est facilement accessible, pour induire les victimes en erreur. Ne supposez pas que les numéros de téléphone qui apparaissent sur l’afficheur sont exacts.
  • Ne permettez jamais à des appelants inconnus d’accéder à votre ordinateur à distance.

Si vous croyez être victime ou si vous connaissez une personne qui a été victime de fraude, veuillez communiquer avec le Centre antifraude du Canada au 1‐888‐495‐8501 ou rendez‐vous au http://www.antifraudcentre.ca

Bank Investigator Scam

The Canadian Anti-Fraud Centre produces regular bulletins to help Canadians to better protect themselves against fraud.  

The Canadian Anti‐Fraud Centre (CAFC) is receiving increased reporting from victims that have been misled by scammers portraying themselves as representatives of financial institutions, law enforcement or other officials. These scammers claim there is a suspicious charge on the victim’s credit card. The CAFC is seeing many variations of the scam. The following is a summary highlighting some of the commonalities.

Scammers may call victims on landlines in the early morning and claim a suspicious charge was done in the middle of the night on the victim’s credit card. They claim the charge is either from an online purchase, in store transaction or overseas transfer. They then state they require the victims’ credit card to cancel the transaction.

In some cases, victims are transferred to an alleged investigator. More commonly, they are requested to immediately call the number on the back of their credit card to verify the validity of the initial call. When victims believe they have hung up, the original caller, not having actually disconnected, redirects the victims to imposters. At this time, the victims are persuaded to transfer funds to an external bank account to safeguard their funds until the ‘investigation’ is complete. In this variation of the scam, the fraudsters are calling victims on landlines.

In other cases, scammers will gain access to the victim’s computer to continue the alleged ‘investigation.’ Victims are then shown a fraudulent transaction on their online banking account. The scammers indicate they want the victims’ help in an ongoing ‘investigation’ against the criminals who stole their money. The alleged bank investigator and/or law enforcement official indicates they will send the victim a deposit of funds, which the complainant will then send overseas as part of the ‘investigation’. When the deposit appears in the victim’s account the complainant sends the money to help in the ongoing investigation. It is not until the transfers are completed that the victim realizes funds were never deposited into their account.

Warning Signs – How to Protect Yourself

  • Calls to landlines from scammers in the ‘Bank Investigator’ scam tend to happen in the early morning, oftentimes when a victim is still sleeping and not yet alert. Be alert when dealing with financial matters
  • Financial institutions will never request transferring funds to an external account for security reasons
  • Criminals use “Call‐Spoofing” to mislead victims. Do not assume that phone numbers appearing on call display are accurate. This call‐spoofing technology is easily available.
  • Never provide remote access to your computer systems to unknown callers.

If you think you or someone you know has been a victim of fraud, please contact the Canadian Anti‐Fraud Centre at 1‐888‐495‐8501 or report online at http://www.antifraudcentre.ca

 

Ce contenu reste la propriété du créateur. Les droits d’auteur et les conditions d’utilisation sont soumis aux termes du créateur.

This content remains the property of the creator.  The related rights and the conditions for use is subject to the terms of the creator.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *